Je me dis que c'est la dernière étape, puisque demain 9h, Hurtigruten nous fait faire le dernier saut de puce de Havøysund à Honningsvåg, pour arriver sur l'île du Cap Nord. Demain, ce sera du bonus.

Olderfjord - Havøysund - Honningsvåg est un triangle.
On a préféré la formule 'Havøysund et bateau pour Honningsvåg", en suivant la côte ouest, plus sauvage et plus érodée, sur une petite route tranquille peu fréquentée, puisque Havøysund est un cul de sac.
Itinéraire plus agréable et moins risqué que la route directe vers Honningsvåg, trop fréquentée, avec son tunnel de 10 kms sous le fjord, humide, pentes à 10% à l'entrée et à la sortie. Pas drôle.

Pour cette dernière étape,  chacun son objectif :
. Jack aimerait mettre un visage sur la voix de Claudine, notre hébergeuse du soir, très chaleureuse au téléphone.
. Nicole,  habituée aux baignades hivernales du lac d'Annecy, se dit que c'est le moment ou jamais.
. Gigi aimerait grimper sur un congère.
. Bernard aimerait que le moyeu de sa roue avant tienne le coup jusqu'à l'arrivée.

Mais personne n'a imaginé que c'est la chanson poétique de Louison qui va inconsciemment piloter notre journée.
'Pédaler pour se retrouver' !
(Texte joint).

2017-06-24 18


Pour résumer l'étape :
. Une des plus belles, les courses avec les rennes, les colonies d'oiseaux, les rennes qui nous épient dans leur tenue de camouflage,

2017-06-24 18


. La traversée du premier plateau, tôt le matin, vent arrière, montée en pente douce, soleil bien chaud dans le dos, ça fait longtemps qu'on n'avait pas vu le soleil.

2017-06-24 18


. Les premiers kms entre mer et rochers, une côte érodée et déchiquetée, des couleurs pures, ciel bleu

2017-06-24 18


. L'aigle qui nous montre le chemin.
. Le moment d'escalade dans les congères

2017-06-24 18


 . Le pique nique au pied de la dernière montée. Une petite plage à laquelle Nicole résiste, Gigi ne résiste pas à la sieste.

2017-06-24 18



La fin d'étape est aussi belle qu'inattendue : elle est grande, elle est belle, ses cheveux flottent au vent, elle sort de sa voiture en disant "je prendrais bien une bière avec vous", elle me serre dans ses bras - surprise surprise, bonjour papa - mais c'est Louison !!!!!!
Louison vient de parcourir 1300 kms en solitaire depuis Bodo, camping sauvage dans le froid glacial de la nuit, elle nous rattrape aujourd'hui pour vivre ensemble le dernier coucher de soleil.
Un moment unique dans sa vie et dans la mienne.
Je me dis que c'est chouette,  les surprises.

Hébergement en nature sauvage, au bout d'un petit fjord face au soleil couchant. Louison et Claudine se sont entendues pour nous trouver ce petit paradis à 7 kms de Havøysund. Claudine et son mari dégagent toute la chaleur humaine qui convient à ce moment. La bière partagée a bon goût. 

Claudine Gjesthus - une adresse à retenir à Havøysund.


---------------------------------------------------------

CHANSONS NEHEMIE D'AKKADÉ - MATHIEU BOOGAERTS

Nehemie d'Akkadé 
Nehemie d'Akkadé 
Nehemie d'Akkadé 
Nehemie... 

Tu t'es jamais demandé c'qui l'avait inspiré 
A inventer la roue, à la fabriquer 

C'qu'il avait imité, avait su mélanger 
Fallait Ítre un peu fou pour pouvoir l'inventer 

Lune 
C'était p't'être la lune 
Qu'il avait vue ronde 
Qu'il avait vue tourner 
Pourquoi pas la décrocher ? 

Mais qu'est-ce qu'avait pu l'amener à vouloir s'en aller 
C'était quoi son projet, tu t'l'es jamais d'mandé ? 

Pédaler, aussi vite que l'éclair 
Pédaler, dépasser la frontière 
Pédaler, faire le tour de la terre 
Pédaler, aussi vite que l'éclair 
Pédaler, dépasser la frontière 
Pédaler, pour te retrouver 

Nehemie d'Akkadé 
Nehemie d'Akkadé 
Nehemie... 

Tu t'es jamais demandé c'qui l'avait décidé 
A inventer la roue, à la fabriquer 

C'qu'il s'était avancé, avait su retourner 
Fallait être un peu fou pour vouloir l'inventer 

Lune 
C'était p't'être la lune 
Qu'il avait vue ronde 
Qu'il avait vue tourner 
Pourquoi pas t'la promettre ? 

Pédaler